CLARA LUCIANI + MINUIT + POMME

Clara Luciani + Minuit + Pomme

13 Mar 2019 Marseille

Détails

Horaires : 19h
Lieu : Espace Julien
Addresse : 39 Cours Julien
Code Postal : 13006

Clara Luciani

Balthazar et Joseph se rencontrent au lycée dans le 11ème, en cours d’allemand. Respectivement guitariste et pianiste, ils décident rapidement de fonder le groupe SEIN, et en juin 2016, Ils balancent ainsi quelques morceaux en ligne, dévoilant un style déjà bien singulier, à la frontière entre une électro dansante et un rap délirant. Leurs textes oscillent entre humour et humeur, amour et amer, absolu et absurde. Fin 2017, ils sortent deux clips, « Rouge » et « Légal » qui annoncent la sortie de leur premier E.P. officiel : « Sein La Vie », reconnue par les médias et les blogs spécialistes. Le clip de « Villa », sorti début mai, montre le bordel et la (très) bonne ambiance qui transcendent les foules à leurs concerts. Après des passages remarqués à Rock en Seine et aux Nuits Zébrées de Radio Nova, leurs potes Thérapie Taxi s’invitent fin septembre sur le très pop « Illy » : punchlines bien senties, mélodie entêtante, clip fun et coloré au rendez-vous.

Minuit

Raoul et Joseph se croisent au Bus Palladium, un club parisien, où chacun avait son groupe de rock. Tous deux étaient passionnés de rock, d’AC/DC par exemple, et ils commencent à composer des morceaux ensemble. Ensuite, Raoul rencontre Klem, originaire d’Avignon. Il lui conseille de monter à Paris pour faire de la musique avec lui. Conseil qu’il a suivi. Ils cherchent alors un chanteur ou une chanteuse. Raoul pense à sa sœur, Simone, qui finissait à l’époque ses études d’art à Bruxelles. L’aventure a commencé comme ça. Raoul et Simone ont grandi dans le milieu musical car leurs parents se nomment Fred Chichin et Catherine Ringer qui sont le groupe Les Rita Mitsouko.

Pomme

Résolument folk, elle compose aussi bien en français qu’en anglais, laissant parfois un semblant de country transpirer de ses mélodies.
Ses textes, personnels et d’une déroutante maturité, évoquent avec sensibilité mais sans mélancolie les émotions à fleur de peau des jeunes gens de son âge.

Adolescente, elle a parcouru le monde, de Chine en Canada, pour chanter au sein d’une fameuse chorale lyonnaise, tandis qu’en solitaire, compulsivement, elle inventait des chansons.

Des mélodies infectieuses, une grâce évidente, des sonorités organiques qui ne s’interdisent pas quelques errances électroniques, Pomme, dès ce coup d’essai qui aiguise l’appétit d’un album en gestation affirme sa personnalité de chanteuse versatile et attachante.
Une Fiona Apple sans les névroses, c’est exactement ce dont nous avions besoin ces jours-ci.