Julien Granel

Julien Granel

Label : artistes-2020

Seul sur scène, il improvise, danse comme un damné, expulse et donne, il (re)vit. Et quand Julien Granel ne tourne pas dans les clubs hexagonaux avec son pote Maxenss, c’est avec Angèle, une autre amie, qu’il dévore du bitume pour la tournée des Zénith de la chanteuse belge et ses 150 000 fans annoncés. “De me retrouver dans un tour bus avec elle, c’est mon rêve de gosse réactivé. Je suis trop heureux ! Je me mets des claques pour réaliser…”.

Musique, danse, vidéo, photo, mode, il ne snobe rien, s’intéresse à tout. Il déborde, il dévore, il avance, encore et encore. Émulation vitale et permanente. Il veut être hypnotisé, saisi, touché. Il ne se précipite pas. Il sait que le temps est un allié précieux quand on ne le bouscule pas. Régulièrement, il balance sur la toile des petites vidéos, qu’il a baptisé “Freestyle Pop”. La liberté réactivée. Sans filet et sans pression. Pour lui et les autres. Julien est autant la quiétude des Landes que la folie parisienne. Il ne veut pas choisir.
“Défait”, son nouveau single, raconte tout ça et bien plus encore. C’est la chanson d’une vie, avant les autres. Et un premier album prévu pour 2020. Vladimir Cauchemar a édité la prod de ce titre beau comme une aube pas fixée. “Défait” chante le doute, le paradoxe, les questions qui tourbillonnent dans la tête, c’est un morceau à la fois classe et sauvage, doux et profond, une berceuse d’after, avec ses montées et ses crochets psyché.

VENDREDI 13 MARS – 19H30 – DOCK DES SUDS
BILLETTERIE